8 raisons pour lesquelles vous devez répondre à un enfant qui pleure - Blog - boutique produit bébé et maman en Tunisie

8 raisons pour lesquelles vous devez répondre à un enfant qui pleure

Raison 1

La première tentative d’un bébé pour communiquer ne peut se faire en mots, mais peut uniquement se faire de manière non verbale. Il ne peut pas traduire sa joie en termes, mais peut uniquement sourire. Il ne peut pas traduire sa tristesse ou nervosité en termes, mais il peut pleurer. S’il reçoit une réponse à son sourire mais que ses pleurs sont ignorés, il peut alors recevoir un message erroné : Il n’est aimé que lorsqu’il est heureux. Les enfants qui reçoivent ce message tout au long des années ne peuvent pas se sentir tout à fait aimer et accepter.

Raison 2

Si un enfant tente de faire communiquer sa tristesse ou sa nervosité d’une manière routinière et que les tentatives de ce dernier continuent à être ignorer, il ne peut apprendre à exprimer ces sentiments en mots. L’action de pleurer doit recevoir une réponse positive et adéquate pour que l’enfant puisse voir que la totalité de ses sentiments sont acceptés. Contrairement, il se mettra à croire que l’expression de ces sentiments sont inacceptables, peu importe la manière dont ils sont exprimés. Un enfant ne peut accomplir que ce qu’il a eu la chance d’apprendre. Chacun d’eux fait de son mieux, tenant compte de son âge, expérience et circonstances présentes.

enfant-nerveux

Raison 3

Un enfant dont les parents expriment une réponse que lorsqu’elle est « contente » commencera à cacher ses « mauvais » comportements et « mauvais » sentiments des autres, et même vis-à-vis d’elle-même. Il pourrait se transformer en un adulte qui n’arrive pas à communiquer la totalité de la palette des émotions humaines. En effet, il y a un grand nombre d’adultes qui n’arrivent pas à exprimer leur « mauvaises » émotions d’une façon adéquate.

Raison 4

La nervosité non exprimée lors de leur jeune âge, ne disparait pas simplement. Elle devient réprimer et se construit au fil des années, jusqu’à ce que l’enfant n’est plus apte à retenir toute cette charge, et est en âge où la punition physique n’est plus considérée comme une peur. Quand toute cette charge explose finalement, les parents sont perplexes et ne comprennent pas ce qui arrive. Ils ont oublié les centaines de fois où des moments de frustration ont rempli ce conteneur de charges. Le principe psychologique qui énonce que « la frustration mène à l’agression » n’est jamais plus illustrée que lors de la rébellion d’un adolescent.

enfant-nerveux-parent

Les parents doivent comprendre à quel point c’est frustrant pour un enfant de se sentir « invisible » quand il pleure, où de se sentir découragé quand il tente d’exprimer ses besoins punis.

Raison 5

C’est tellement plus facile de vivre si on aurait reçu un amour inconditionnel depuis notre naissance ! On est né sachant que toutes nos émotions sont légitimes. On tend à graduellement perdre cette croyance qui laisse place à : toutes nos émotions joyeuses sont légitimes. Une vraie tragédie, car ce n’est qu’en nous acceptons nous-mêmes et les autres, qu’on peut avoir de vraies relations saines et pleines d’amour.

Raison 6

Les parents peuvent considérer comme appropriée le fait d’ignorer les pleurs de leurs enfants, mais se sentiraient intensément énervés si leur partenaire ignorait leur tentative d’avoir une conversation. Dans notre société, on a tendance à croire qu’il faut atteindre un certain âge pour avoir le droit d’être écouté. Quel âge serait ce « certain âge » ? Les enfants ne constituent pas moins qu’un être humain pour se faire ignorer.

parents-enfants

Raison 7

Pleurer est un signal naturel qui a pour but de perturber les parents pour que l’enfant reçoive son besoin. Ignorer ce signal revient à ignorer un détecteur de fumée parce qu’on le trouve perturbant. Seul un sourd pourrait ignorer un détecteur de fumée pourtant plusieurs parents font oreille sourde pour les pleurs de leur enfant. Ça n’a pas de sens de penser que la nature que la nature aurait fourni à tous les enfants un signal habituellement utilisé qui ne servirait à rien.

Raison 8

Quand un enfant suit l’exemple de ses parents, il traitera naturellement son enfant de la même façon, sauf s’il y a l’intervention d’autres personnes. L’art d’élever un enfant quand il est inadéquat, se poursuit à travers les générations jusqu’à ce que l’expérience change cette voie. A quel point ça aurait été plus facile pour un parent d’apprendre durant son enfance à traiter son enfant !

Comments are closed.